Logo Attractions Boréales

Séjour de chasse photographique

Pourvoirie-le-Refuge-chasse-photographique

Séjour de chasse photographique

Attractions Boréales La Pourvoirie Le Refuge

Un contact unique avec la nature !

Durée du séjour : une semaine

Date : juin à septembre, du dimanche au dimanche

Tarif : 1 450 $ CA par pers.

La pourvoirie Le Refuge vous offre la chance de vivre pleinement un contact unique avec la nature. Que ce soit via leurs chalets ou bien leur auberge, le personnel de la pourvoirie sera aux petits soins avec vous.

La pourvoirie Le Refuge se démarque des autres pourvoiries par son programme. Pas de séjour de chasse!!  Oui vous avez bien lue, une chasse photographique. Nous préférons prendre les animaux en photo plutôt que de les tuer. Notre territoire est giboyeux, poissonneux et en santé. Il s’équilibre par lui-même. Nous prélevons que se que nous mangeons sur place. 

A vos appareils!!

Vous Embarquez pour une excursion vers le nord et admirez le spectacle des conifères et de l'émouvante forêt boréale. Le Canada n'a pas son pareil dans le monde lorsqu'il s'agit d'observer de près cette nature et cette faune.

L’ours noir! Ce mammifère mythique fascine les gens du monde entier depuis longtemps. Avec un guide ou seul, venez observer et découvrir l’ours noir dans son habitat naturel dans un abri sécuritaire.

Bien que l’observation de l’ours noir soit garantie, n’oubliez jamais que ces animaux demeurent des animaux sauvages en liberté.

La chasse photographique vous intéresse ?

Allez venez à la rencontre de l’ours noir dans son habitat naturel. Installez-vous confortablement dans votre mirador, une charpente en de bois coiffée d’un toit pour plus de confort, vous pourrez observer l’ours noir en toute sécurité et découvrir le comportement de cette bête fascinante. Attiré par un système d’apprivoisement basé sur la distribution de nourriture au quotidien, l’ours noir se présente a presque tous les jours sur le site pour le plus grand plaisir des observateurs et photographe.

Avant l’observation de l’ours noir, vous assisterez à un briefing expliquant le régime alimentaire, les particularités physiques, les mœurs, le mode de reproduction et l’habitat de l’impressionnant animal. Oublions pas les consignes de sécurités!

Installez en bordure de l’habitat naturel du castor, au sommet de votre tour d’observation, vous aurez la possibilité d’observer une multitude d’animaux dont le castor, l’orignal, lynx et plusieurs oiseaux mais plus particulièrement l’ours noir d’Amérique.

Quelques infos sur l’ours :

L'ours noir est omnivore, tout comme l'homme, ce qui signifie qu'il mange de tout. L'alimentation de l'ours varie selon les saisons. Lorsqu'il sort de son hivernation au printemps, il fait le ménage de son territoire. Il mange alors les carcasses d'animaux morts durant l'hiver. L'ours noir n'est pas vraiment un prédateur comme l’est le loup. Au contraire, il tue très rarement des animaux pour se nourrir, car il s'accommode habituellement de ce qu’il trouve dans la nature. Il adore entre autres les petits fruits comme les fraises, les bleuets, les framboises et les fruits du cornouiller du Canada (quatre-temps). Il a même ses endroits préférés pour les trouver! Il cueille également des champignons sauvages et ce, bien avant nous. Il aime surtout les bolets (que nous adorons aussi)!

Au printemps, il mange des crosses de fougères (appelées têtes de violon ou têtes de loup au Québec). Durant cette saison, il ne s'alimente réellement qu'après avoir mangé une plante laxative qui le débarrassera de son bouchon. Il se nourri également d’insectes comme les fourmis (très sucrées), les vers et les larves. Contrairement à la croyance populaire, il ne mange du miel que très rarement. Au mois d'août, il s'alimente de plus en plus pour emmagasiner sa couche de graisse qui l’aidera à passer l'hiver. L'ours ne dépense pas inutilement son énergie. Il est plutôt futé sur son choix de nourriture et ne perdra pas son temps à courir pendant deux heures après un petit écureuil qui ne lui fournira que quelques calories.

À l’automne, lorsque les jours raccourcissent et que le temps se refroidit, l’ours noir se cherche une tanière pour hiverner. Il choisit alors une vieille souche d’arbre ou un endroit où les racines d'un arbre forment une caverne. Cette tanière est juste assez grande pour l’ours mâle ou pour la femelle et ses petits. La femelle tapisse le fond de sa tanière avec des herbes ou des feuilles. Elle commence à hiverner plus tôt que le mâle, qui attend souvent les premières chutes de neige en novembre pour entrer dans sa tanière. 
La température corporelle de l’ours s’abaisse très légèrement, son rythme cardiaque ralentit et il puise dans ses réserves de graisse les calories nécessaires à son métabolisme de base. Durant tout l’hiver, il ne s'alimente pas, n'urine pas et ne défèque pas. Si le temps devient doux en hiver, l’ours peut se réveiller et effectuer quelques pas hors de sa tanière.

Avec l’arrivée du printemps, l’ours noir sort de sa tanière et cherche sa nourriture. Ses vêtements (sa peau) sont alors devenus un peu trop grand pour lui, car il aura perdu environ 30 à 35 % de son poids durant son hivernation.

Hiverner signifie se mettre à l’abri pour l’hiver, tandis qu’hiberner veut dire passer l’hiver dans un état d’engourdissement.

Les ours noirs s'accouplent en juin, en juillet ou en août. Les bébés oursons naissent tous en février. Comment cela se peut-il?

La femelle est réceptive au mâle uniquement lorsqu'elle n'a pas d'oursons avec elle. C'est pourquoi les mâles cherchent à tuer les oursons présents avec leur mère afin de pouvoir s'accoupler. Mais n'ayez crainte pour les oursons, une maman qui protège ses petits peut être très féroce! Nous avons d’ailleurs déjà assisté à une bataille particulièrement sanglante pour un mâle.

Lorsqu'il y a accouplement, la semence du mâle est conservée dans la femelle jusqu'à l'automne. Si la femelle a atteint un poids suffisant pour passer l'hiver et mettre bas, la fécondation a lieu. Sinon, la femelle rejettera le sperme et elle aura alors ses règles.

Les petits oursons naîtront en février et seront à l'état embryonnaire, insensible au froid. Ils n'hivernent pas puisqu'ils doivent téter de leur mère un lait très riche qui leur permettra de poursuivre leur développement. La mère mettra bas sans douleur. Il faut dire que les oursons ont environ la taille d’une grosse crevette. La femelle a de 1 à 4 oursons tous les deux ans.

La femelle garde ses oursons auprès d’elle durant la première saison. Ils hiverneront ensemble durant l’hiver et elle les chassera ensuite au mois de juin. Les ours n'attaquent pas l'être humain, à moins de circonstances très exceptionnelles. Se retrouver entre une mère et ses petits, par exemple, peut être une situation très dangereuse pour l'humain

L’ours noir est un mammifère trapu et massif. Il mesure 150 cm de longueur et de 100 à 120 cm de hauteur au garrot. Les mâles adultes pèsent généralement environ 135 kg. Le femelle est beaucoup plus petite et pèse en moyenne 70 kg. L’ours peut vivre jusqu’à 25 ou 30 ans en captivité, mais la plupart des ours vivent moins de 10 ans dans la nature.

Alors que le mâle grandit jusqu’à l’âge de sept ans, la femelle devient adulte un peu plus tôt. Les yeux de l’ours sont petits et ses oreilles sont arrondies. Sa queue est très courte. L’ours est plantigrade, c’est-à-dire qu’il marche sur la plante des pieds, comme l’être humain. Il possède des griffes puissantes qui ne se rétractent pas. Il s’en sert pour creuser le sol et arracher les racines, les souches et les troncs d’arbres lorsqu’il est en quête de nourriture.

Il peut facilement retourner un rocher que deux hommes parviendraient tout juste à bouger. Habituellement, l’ours noir a un pelage noir et un museau brunâtre. Il peut aussi avoir une tache blanche sur la poitrine ou au cou. En automne, sa fourrure prend une teinte bleutée sous les rayons du soleil. On aurait envie de les caresser tellement ils semblent doux! Bien qu’il ne voit pas très bien (on mentionne même qu’il serait daltonien), l’ours noir possède une ouïe et un odorat très développés. Dans des conditions atmosphériques favorables, il peut sentir la nourriture jusqu’à 1 km. Il arrive souvent que l’ours noir se tienne sur ses pattes arrière le nez en l’air reniflant le vent chargé d’odeurs alléchantes. Il est également très bon nageur et il ne craint pas de traverser des cours d’eau et des petits lacs.

L’ours noir est un excellent grimpeur, même si l’arbre auquel il grimpe n’a pas de branches! En cas de danger, les oursons grimpent rapidement jusqu’à la cime d’un arbre et disparaissent souvent dans le feuillage. Ils l’escaladent par petits bonds rapides et redescendent en dégringolant les derniers 2 ou 3 mètres.

L’ours noir émet plusieurs sons différents : grognements, plaintes, cris, soufflements et claquements de mâchoire qui ont tous des significations particulières.

Ainsi, lorsqu’elle se promène en forêt, une mère fait toujours de petits sons permettant à ses petits de la localiser. Et dès qu’un ourson pleure, elle accourt rapidement auprès de lui. Ces quelques renseignements sur l'ours se veulent un simple résumé vulgarisé pour vous permettre de mieux apprécier ce merveilleux mammifère. 

Réservez votre chasse photographique maintenant !
Contactez nous pour plus de détails.